GUI dual screen : Résolutions et Moniteurs

Les stations de montage ou d’étalonnage utilisent des logiciels bourrés de fonctions qui bénéficient, d’une interface sur 2 écrans. C’est effet très confortable, voir incontournable. Mais il ne suffit pas de choisir 2 écrans au hasard pour que tout fonctionne bien. Regardons cela en détails

Définition

GUI : Grafical User Interface: c’est l’interface du logiciel.
Résolution : le nombre de pixel (lignes et colonnes) d’un moniteur. Je parle ici de résolution native (c-à-d celle de la « dalle »). Une grande résolution permet d’avoir une GUI moins chargée
Diagonale : taille physique/réelle souvent exprimée en pouce. ➧ encombrement du bureau.

Les problématiques

Le choix de moniteur est vaste, tellement que l’on s’y perd :

Pour une résolution donnée (par ex. 1920 x 1080 ), il existe des moniteurs de diagonales différentes

Ces moniteurs sont-ils identiques ? Non!

 

Pour moniteur d’une diagonale donnée (par ex. 27 pouces), il existe plusieurs résolutions

Ces moniteurs sont-ils identiques ? Non!

En effet en multi-moniteur, le but est que une fenêtre du Finder ne change pas de taille à l’œil quand elle passe d’un moniteur à l’autre. De même pour le pointeur de la souris. Sinon cela est épuisant mentalement et pour l’œil!

2 moniteurs de même résolutions inapproprié pour GUI
2 moniteurs de même diagonales inapproprié pour GUI

L’idée de prendre 2 moniteurs identiques implique identique en résolution et diagonale. Bien évidemment on n’est pas obliger de se restreindre a ce choix.

Pitch dot = Pas de masque

Le but étant d’avoir la même « densité de pixel » au mm² sur les 2 moniteurs, de tailles et/ou de résolutions différentes. Pour ça il suffit de regarder le pas du masque qui correspond à la distance inter-pixel.

EX. 1 : Exemple de moniteurs ayant la même densité de pixel
EX. 2 : Mêmes diagonales, mais résolutions plus grande
EX. 3 : Mêmes résolutions, mais diagonales plus petites
Ca fonctionne avec autant de moniteurs que l’on veut

Retina

Comme il faut toujours une exception, le Retina est là. Les systèmes d’exploitations ont la capacité de gérer des moniteurs à très forte densité de pixel. L’idée est que les pixels deviennent des sous-pixels. Et qu’un pixel est fait de 4 sous-pixels. La finesse d’affichage est ainsi augmentée. C’est très appréciable pour les Lettres/Mots/Textes, ainsi que les images fixe ou video.

GUI bénéficiant d’un affichage Retina (à droite) ou pas (à gauche). Clic ➧ Grand

A vous de définir le réel besoin de cela, sachant qu’il demande 4 fois plus de puissance graphique !!

Un moniteur Retina à gauche et son pendant classique à droite. Même diagonale